By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

Faire des économies d’énergie est une démarche vertueuse. Sensibiliser les collaborateurs est un levier important de performance énergétique par le changement des comportements. Mais comment communiquer avec des valeurs qui parlent à tout le monde ?

 

 

Des indicateurs experts de la performance énergétique

Il existe des indicateurs biens connus dans le management de l’énergie, comme le kWh/(DJU.m²). Suivre des économies d’énergie par ce ratio est pertinent pour le référent énergie. Mais autant dire que si on communique dans toute l’usine via cet indicateur barbare il y a fort à parier que ça ne parlera à personne.

 

Alors comment communiquer ?

Pour indiquer les économies d’énergie, on va donc chercher à donner des valeurs compréhensibles par le commun des mortels. Par exemple : « Nous avons réduit notre consommation d’énergie de 3% ». Ok, on imagine que 3% c’est bien. Mais selon la consommation du site, cela peut correspondre à la consommation du foyer d’un ménage français ou à une ville de 10 000 habitants (bon ok j’ai peut-être vu des extrêmes un peu trop grand, mais c’est l’idée).

L’autre moyen est d’utiliser l’unité qui parle à tout le monde les euros. Mais parler des économies d’énergie sous l’angle des euros, on casse le côté vertueux et on donne un aspect plus économique qu’écologique. Et puis le prix de l’énergie est tellement bas en France que l’effet ne sera pas waouh.

 

Convertir les économies d’énergie

Essayons d’être un peu imaginatif. Et voyons des indicateurs d’économies d’énergie originaux.

Admettons qu’un site consomme en moyenne 360 000 kWh par semaine. Que le plan d’actions de performance énergétique ait permis de faire des économies d’énergie de l’ordre de 1%, soit 3 600 kWh. A quoi cette valeur correspond ?

 

Un homme qui fait du vélo à 26 km/h à une puissance moyenne de 150 Watt. Donc s’il fait du vélo pendant une journée complète, il produit 3,6 kWh.  Notre économie de 3 600 kWh sur une semaine correspond donc à 1 000 cyclistes qui roule pendant 24h soit 624 km (si on veut leur autoriser des pauses).

 

Pour les moins sportif, prenons la voiture. 1 litre d’essence c’est 9 kWh d’énergie. Si on prend une voiture qui consomme 5 L/100 km, les économies d’énergie de 3 600 kWh, c’est 8 000 km, soit 4 allers – retours Dunkerque – Marseille.

 

Tout ça pour dire que je n’ai par l’indicateur miracle. Mais essayons de rendre cela un peu plus ludique pour la sensibilisation 😊

Vous aimerez aussi

Je l’ai déjà dit le principal outil de suivi énergétique est le tableur Excel. Tous les référents...

J’entends souvent que mettre en place un outil professionnel de reporting énergétique ça coûte...

La norme internationale ISO 50 001 est la référence pour une démarche de management de l’énergie,...

Laisser un commentaire