By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

Les industriels soumis au PNAQ, plan national d’affectation des quotas C02, peuvent utiliser la fiche IND UT 134 sur le mesurage énergétique en mode opération spécifique. Ils doivent donc mesurer l’économie générée par la mesure. Il n’y a pas un bug dans la matrice ?

 

Rappel Fiche CEE IND UT 134

La fiche CEE IN UT 134 concerne la mise en place d’un système de mesurage de la performance énergétique dans l’industrie. Plus précisément elle permet de financer le suivi d’indicateurs de performance énergétique au travers d’un logiciel du marché :

  • Rendement process : kWh/Unité de production, électricité ou gaz
  • Rendement chaudière
  • COP de groupe froid
  • Wh/Nm3 pour l’air comprimé

Pour en savoir plus : Cliquez ici

 

PNAQ qu’est-ce que c’est ?

Ce mécanisme européen détermine la quantité de gaz a effet de serre que peut émettre chaque pays. L’objectif est bien évidement de lutter contre le réchauffement climatique. Le plafond de chaque État membre est ensuite répercuté sur les entreprises.

Les entreprises qui doivent se plier aux contraintes du PNAQ sont les ICP, c’est-à-dire les installations classées pour la protection de l’environnement, sont généralement les industriels de la transformation de métaux ferreux, minéraux ou papier ainsi que les producteurs d’énergie. S’ajoute à cette liste toutes les installations de combustion d’une puissance calorifique supérieure à 20 MW. (voir le décret)

Ainsi, les industriels concernés par le PNAQ ne sont pas éligibles aux fiches standardisées des CEE sur le gaz. En revanche, un site soumis au PNAQ peut faire valoir la fiche en opération spécifique s’il répond aux critères suivants :

  • Être certifié ISO 5001 en version 2018 avant l’achèvement des travaux
  • Un dossier d’opération spécifique doit être monté (audit énergétique, etc.)
  • Le retour sur investissement de l’opération doit être supérieur à 3 ans
  • Calcul théorique des économies doit être vérifié par la réalisation d’un plan de mesure et vérification des économies d’énergies permettant de valider les économies réelles

 

PNAQ et Fiche 134 : Le bug dans la matrice

C’est ce dernier point qui m’interpelle. Le site PNAQ qui veut mettre en place des compteurs gaz et un logiciel de monitoring énergétique via la fiche CEE IND UT 134 devra donc mettre en place un plan de mesure et vérification des économies générées par la mesure.

Suis-je le seul à voir une incohérence dans ce système ?

Le site PNAQ doit mesurer la situation initiale, sans mesurage donc, mettre en place les compteurs et le logiciel et évaluer le gain que cela génère. Bonne chance à eux 🙂

Vous aimerez aussi

Je l’ai déjà dit le principal outil de suivi énergétique est le tableur Excel. Tous les référents...

Faire des économies d’énergie est une démarche vertueuse. Sensibiliser les collaborateurs est un...

J’entends souvent que mettre en place un outil professionnel de reporting énergétique ça coûte...

Laisser un commentaire