Idée reçue N°12 : Un audit énergétique est forcément plus rentable qu’une démarche ISO 50001

March 2018
By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

La loi DDADUE oblige les entreprises de plus de 250 personnes ou ayant un chiffre d’affaires supérieur à 50 M€ de réaliser un audit énergétique tous les 4 ans. Les entreprises peuvent être exemptées de cet audit énergétique si elles mettent en œuvre une démarche de management de l’énergie certifiée, à savoir l’ISO 50001.

 

L’audit énergétique l’option la plus rentable…

J’entends beaucoup d’entreprises contraintes dirent que l’audit énergétique est plus rentable que la certification ISO 50001. Le raisonnement est le suivant : même si à présent l’audit énergétique doit couvrir 80% de la facture du site et qu’il représente autour de 20 000 €, le coût en temps homme pour l’ISO 50001 sera bien plus important que 5 000 € par an pendant 4 ans.

Cette démarche, signifie donc que l’entreprise fait l’audit énergétique, le met dans un tiroir et attend 4 ans pour recommencer. Outre l’absence désolante d’une volonté de développement durable, avec une telle philosophie il n’y a aucun retour sur investissement ! C’est donc assez ironique de prétendre qu’un investissement sans aucun retour sur investissement est plus rentable qu’une démarche ISO 50001 qui a un ROI.

 

…ou pas

Et oui, ces entreprises oublient un élément fondamental, une démarche de management de l’énergie génère des économies ! Généralement, les entreprises, qui prônent l’audit énergétique comme la meilleure stratégie financière, ont peu travaillé sur la réduction des consommations, ce qui laisse penser qu’on peut facilement mettre en œuvre des actions qui feront gagner 10% sur la facture. Et souvent ces actions quick win sont identifiées dans le rapport d’audit énergétique mais encore faut-il le lire…

 

Prenons le temps de réfléchir

Alors oui, mon analyse est défendable pour les entreprises qui ont une facture énergies et fluides de plusieurs centaines de milliers d’euros par an, mais il ne faut pas oublier qu’un objectif majeur de la baisse des consommations est de réduire l’impact environnemental !

Pour les entreprises dont la facture est moindre, il est possible d’externaliser cette fonction de responsable énergie à moindre frais en passant par des sociétés qui proposent des Energy Manager à temps partagés.

La dernière enquête publiée par l’Afnor sur les entreprises certifiées ISO 50001 renforce cette vision : 75% estiment que le coût par rapport aux bénéfices est négligeable ou peu élevé.

Je ne dis pas que la certification ISO 50001 est forcément une meilleure stratégie que l’audit énergétique mais je suis convaincu qu’un rapport d’audit énergétique dans un tiroir est la moins bonne stratégie que ce soit sur le plan écologique ou économique.

Vous aimerez aussi

Vous avez des Centrales de Traitement de l’Air (CTA) sur votre site ? Sont-elles énergivores ou pas...

Le rafraichissement, la climatisation et parfois le process industriel nécessitent la production de...

La norme ISO 50001 version 2018 a été publiée cet été. Les entreprises déjà certifiées avec la...

Laisser un commentaire