By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

Un IPE (Indicateur de Performance Energétique) est une information précieuse pour un référent énergie. Cela permet d’identifier l’impact d’une action d’économies d’énergie ou d’identifier une dérive. Il y a donc tout intérêt à automatiser leur traitement.

 

Astuce 1 : Définir son besoin

Mise à part les fans d’Excel, automatiser le suivi des IPE passe par la mise en place d’un cahier des charges. Quand je dis ça on me regarde souvent comme si c’était une évidence mais dans la réalité c’est rarement le cas. Pour ceux qui sont en manque d’inspiration je propose un modèle de cahier des charges dans la colonne droite de ce blog 😊

 

Astuce 2 : Remonter un index pas une puissance

Pour construire un IPE il faut déjà une consommation. Je recommande de remonter la valeur de l’index de consommation et pas une puissance instantanée ou moyennée. L’avantage est en cas de perte de communication vous ne perdez pas d’informations car le compteur lui a continué à s’incrémenter. Ainsi si on perd la communication 1h, on n’a pas de problème pour construire un indicateur journalier. Il faut donc veiller à pouvoir traiter l’index dans le logiciel.

 

Astuce 3 : Remonter des variables explicatives

Pour un IPE, il faut aussi une variable explicative. Données météos et données de production sont les principaux facteurs explicatifs. Penser donc bien à centraliser vos variables explicatives avec vos données de consommation. Et là, il faut se rapprocher au plus vite de votre service informatique qui a probablement la main sur un MES, ERP… où sont déjà présentes les données de production.

 

Astuce 4 : IPE il existe une fiche CEE

J’en ai déjà parlé, la fiche CEE IND UT 134 permet de financier la mise en place d’un système de mesurage pour suivre des IPE. Pour évaluer l’intérêt il faut regarder la puissance nominale de vos équipements et non la puissance consommée. Assurez vous bien que le logiciel que vous allez choisir réponde à toutes les exigences de la fiche CEE.

 

Astuce 5 : Automatiser la mise en forme des IPE

Un IPE peut être calculé directement dans le logiciel. L’automatisation de ce calcul est la première étape qui permet de gagner du temps. En effet, le référent énergie à de la valeur ajoutée non pas dans la mise en forme d’un IPE mais dans son analyse. Un système automatisé est donc un gros gain de temps.

 

Astuce 6 : Automatiser la diffusion des IPE

Le second avantage est de permettre de sensibiliser et de communiquer. Si le référent énergie est le seul à voir ses IPE, il ne va pas pouvoir agir pour toute l’entreprise à lui tout seul. L’énergie est l’affaire de tous, mettre à dispo un IPE dans un rapport ou un tableau de bord est un levier important d’économies d’énergie.

 

Astuce 7 : Automatiser l’analyse des IPE

Enfin, automatiser l’analyse, c’est configurer des alertes sur les IPE. En effet, une fois la télérelève en place il est possible d’avoir des données fines (à 10 minutes). Le référent énergie ne pas passer son temps derrière son écran à suivre tous les IPE. La mise en place d’alertes permet ainsi d’automatiser l’analyse et d’agir plus rapidement en cas de dérives.

Vous aimerez aussi

Un four industriel est souvent un important consommateur d’énergie dans un usine. Il existe des...

Les sites industriels ont de plus en plus de compteurs et veulent remplacer leur tableur Excel,...

J’ai déjà évoqué dans un article précédent les causes possibles d’échec de la mise en œuvre d’un...

Laisser un commentaire