Politique énergétique dans l’industrie : 5 bonnes raisons

April 2019
By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

La mise en place d’une politique énergétique dans l’industrie n’est pas anodine, c’est à la fois une nécessité et un acte responsable qui doit être réfléchi.

 

Une politique énergétique comme avantage compétitif

Implanter une politique énergétique sur un site industriel accorde un avantage compétitif certain. En effet, l’augmentation récurrente des tarifs de l’énergie à un impact négatif sur les marges réalisées. La politique énergétique tend à considérer le coût de l’énergie non plus comme une charge fixe mais comme une charge variable qu’il faut absolument maîtriser. Depuis longtemps les industriels ont cherché à minimiser les frais de production en optimisant le process. Aujourd’hui les modes de production commencent à atteindre leurs limites, le dégagement de nouveaux profits passe donc inéluctablement par une optimisation de la consommation d’énergie.

Initier une politique énergétique correspond à un comportement responsable. Les industriels doivent prendre en compte les aspects énergétiques dans le développement de leur activité afin d’assurer leurs besoins actuels sans compromettre leurs besoins futurs, c’est-à-dire consolider leur croissance dans le temps. C’est donc une obligation morale pour les entreprises de minimiser leurs consommations d’énergie pour préserver l’environnement tout en pérennisant leur activité.

 

Des incitations financières

L’incitation à la mise en œuvre d’une politique énergétique est de plus en plus grande. Tous les industriels peuvent voir leurs actions d’économies d’énergie récompensées par des certificats d’économies d’énergie (CEE) qui diminuent le temps de retour sur investissement. Un exemple fréquent est la mise en place d’un variateur de vitesse, sur présentation de la facture l’entreprise à la possibilité de revendre un certificat à un obligé, c’est-à-dire à un des principaux fournisseurs d’énergie, et alors diminuer l’investissement. De plus, différents programmes de l’ADEME, CETIM, UIMM permettent aux entreprises de bénéficier d’aides pour des projets spécifiques.

 

Des incitations réglementaires

L’article 8 de la directive européenne 2012/27/UE, du 25 octobre 2012, relative à l’efficacité énergétique demande, à compter de décembre 2015, aux entreprises qui ne sont pas des PME de réaliser un audit énergétique tous les 4 ans ou de mettre en œuvre un système de management de l’énergie certifié en indiquant la norme ISO 50001 comme référence qui comprend la définition d’une politique énergétique.

 

L’énergie pour se différencier de la concurrence

L’implication dans une politique énergétique améliore fortement l’image de l’industriel auprès des clients qui sont de plus en plus sensibles aux aspects énergétiques dans leurs décisions finales. La norme ISO 50001, par exemple, est un moyen de se distinguer d’un concurrent et de conquérir de nouveaux marchés.

 

Une synergie d’entreprise par une politique énergétique

Les bienfaits d’une politique énergétique se font également sentir en interne. Un système de management de l’énergie fédère toutes les équipes et services autour d’un projet commun, les salariés participent ainsi à un projet valorisant qui les placent au cœur des enjeux de l’entreprise. Une démarche d’efficacité énergétique impliquant les employés est ainsi une source de motivation et donc d’amélioration des performances globales de l’entreprise.

Vous aimerez aussi

Nous ne faisons pas de pub sur ce blog, mais nous ne pouvons ignorer la vague du Digiware de chez...

La norme ISO 14001 relative au management environnemental est une référence internationale depuis...

Dans notre blog, je parle largement de la performance énergétique par la réduction des...

Laisser un commentaire