Idée reçue N°74 : Le monitoring énergétique est simple

October 2019
By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

Le monitoring énergétique est nécessaire pour une certification ISO 50001, un contrat de performance énergétique ou encore une démarche volontaire de réduction des consommations. Mais trop souvent on pense que remonter une donnée énergétique est simple, ce n’est pas toujours vrai !

 

Le monitoring énergétique à 2 vitesses

Il est compliqué de généraliser mais on observe souvent que récupérer des données de compteurs électriques ne pose pas trop de difficultés. En effet, ces appareils de mesurage disposent souvent de cartes ou sorties de communication qui permettent de se raccorder à des baies informatiques au automates à proximité.

En revanche pour les fluides, ce n’est pas la même limonade ! Les compteurs sont souvent isolés. Il n’y a pas de sorties ou seulement une sortie pulse. On peut alors ajouter des modules sans fils pour récupérer les consommations. Mais dans ce cas, attention a ce que le module soit autonome. Car s’il faut tirer un câble électrique autant tirer aussi un câble Ethernet.  Et vient alors la problématique de couverture. Comment s’assurer que le module n’aura pas de perte de communication à cet endroit?

 

La qualité des données

Une fois un outil logiciel mis en œuvre, on prend conscience des différents problèmes de qualité des données : appareil de mesurage défaillant, mauvais paramétrage du compteur, mauvais paramétrage de la communication, saturation du réseau indus de l’entreprise… Il est alors préférable de mettre en œuvre un système structuré et documenté de son monitoring énergétique et de se munir d’outils matériel et/ou informatique pour assurer l’intégrité et la qualité des données qui vont être exploitées.

 

Ne pas prendre le monitoring énergétique à la légère

On voit bien que dans l’esprit collectif, remonter des données de compteurs pour du monitoring énergétique c’est tirer quelques câbles et les données vont remonter. On voit bien que cela est plus complexe que cela et qu’il ne faut pas prendre le sujet à la légère. Mes conseils sont de commencer par les compteurs simples, pour rapidement arriver à des succès de monitoring énergétique. Le second est de bien séparer les lots : installer des compteurs n’est pas le même métier que d’installer un outil de monitoring énergétique.

Vous aimerez aussi

Les industriels soumis au PNAQ, plan national d’affectation des quotas C02, peuvent utiliser la...

Je l’ai déjà dit le principal outil de suivi énergétique est le tableur Excel. Tous les référents...

Faire des économies d’énergie est une démarche vertueuse. Sensibiliser les collaborateurs est un...

Laisser un commentaire