By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

Les auditeurs ISO 50001, traitent évidement de l’ensemble des aspects de la démarche de management de l’énergie. Arrive toujours les questions tant redoutées, celles du plan de mesurage.

 

Comment est votre plan de mesurage ?

Il est bon.

Les auditeurs adorent poser des questions sur le plan de mesurage. En effet, toute la stratégie de gestion de l’énergie découle de données de consommations, d’indicateurs de performance énergétique, de situation énergétique de référence, de la revue énergétique

Il est donc légitime de s’interroger sur la qualité des données qui sont exploitées. Si au début les auditeurs n’était pas trop regardant sur le plan de mesurage, leurs exigences sont de plus en plus fortes, notamment suite à la version 2018 de la norme ISO 50001.

 

La collecte des données

Il devient de plus en plus difficile de faire accepter à un auditeur que l’on récupère les données du plan de mesurage une fois par mois quand on est certifié ISO 50001 depuis plus de 3 ans. Dans la démarche d’amélioration continue, la réactivité aux dérives s’impose naturellement. Autant dire que les relèves manuelles de compteurs des usages significatifs ne vont plus être tolérées encore bien longtemps.

 

La cohérence des données du plan de mesurage

Un question phare est aussi : Vos données sont-elles correctes ? Pour l’électricité, une petite procédure, preuve de réception de la véracité des données est une démarche qui est valable dans la durée car nous n’avons pas de problématique de dérive. Pour les fluides, c’est une toute autre histoire. On sait que les compteurs de gaz doivent être ré-étalonnés pour maintenir une valeur correcte. Mais ré-étalonner sont plan de mesurage a non seulement un coût, mais oblige a couper l’énergie et souvent le process. Une parade est alors de mettre en place un ensemble de calcul de cohérence de la donnée par rapport au compteur de facturation qui lui par nature doit être étalonné.

 

Anticiper

Actuellement, beaucoup d’entreprises mettent les compteurs sous le tapis, mais les auditeurs vont être de plus en plus exigent. De plus, l’arrivée de la fiche CEE sur les IPé, donne une aide à la mise en œuvre de compteurs et d’un logiciel de suivi énergétique.

Vous aimerez aussi

Le monitoring énergétique est nécessaire pour une certification ISO 50001, un contrat de...

Le suivi énergétique peut être vu comme un unique système. En réalité, il y a plusieurs couches qui...

Dans les épisodes précédents, vous avez pu lire les difficultés de Paul, Référent Energie d’un site...

Laisser un commentaire