Interview : La maîtrise de l’énergie vue par ORACE

June 2018
By Matthieu BOURGAIN
Posted: Updated:
0 Commentaires

Lucie LE FLOCH, Chargée de mission Energie chez ORACE nous présente sa vision de la maîtrise de l’énergie dans les entreprises.

L’association ORACE

Pouvez-vous nous présenter ORACE ?

Depuis 2013, ORACE est une association régionale du Pays de la Loire qui accompagne les entreprises dans leur démarche de maîtrise de l’énergie. Nous comptons aujourd’hui plus de 150 adhérents parmi lesquels on trouve à la fois des consommateurs et des experts comme des bureaux d’études ou des apporteurs de solutions de maîtrise de l’énergie.

ORACE a plusieurs missions :

  • Sensibiliser les entreprises à la réduction des consommations
  • Aider les entreprises à structurer leur démarche de maîtrise de l’énergie via des outils. Par exemple des formations ou encore le prêt d’équipements comme un enregistreur ou une caméra de détection de fuites d’air comprimé
  • Permettre les rencontres et la mise en relations entre les différents acteurs

 

Retour d’expérience sur la maîtrise de l’énergie des entreprises

Quelles sont les principales motivations des entreprises à mettre en place une démarche de maîtrise de l’énergie ?

Un des premiers leviers à la maîtrise de l’énergie est la volonté de réduire la facture énergétique. De nombreuses entreprises souhaitent anticiper une hausse des prix de l’énergie dans les années à venir en réduisant dès à présent leurs consommations en électricité et fluides.

Un autre moteur que nous rencontrons régulièrement est la démarche environnementale des entreprises. De nombreux dirigeants ont une vraie prise de conscience de l’impact environnemental, c’est donc tout naturellement qu’ils cherchent à mieux maîtriser leurs consommations. Cette motivation se retrouve chez de plus en plus de PME avec des projet allant jusque l’autoconsommation solaire.

 

A l’inverse quels sont les freins à la réduction des consommations ?

Indéniablement le manque de temps. Le Référent Energie a souvent différentes casquettes au sein de l’entreprise et il manque de temps pour mettre en place une démarche structurée. On constate aujourd’hui que dans la plupart des entreprises la mise en place de la démarche est très longue et prend souvent plusieurs années.

 

Quels sont les facteurs clés pour que la démarche soit une réussite ?

Le premier facteur est le soutient de la direction. Sans un engagement fort, il est compliqué de mettre en place des actions de maîtrise de l’énergie.

Le deuxième point est d’identifier clairement au sein de l’entreprise un référent qui aura pour responsabilité d’animer la démarche.

Enfin la communication auprès des collaborateurs. Le comportement de chacun a un impact significatif sur les consommations. Il est donc indispensable de fédérer toute l’entreprise dans la maîtrise de l’énergie.

Nous conseillons souvent pour amorcer la pompe d’étudier l’optimisation des contrats d’énergie pour générer facilement des premiers gains puis de suivre des courbes de consommations pour comprendre le profil d’un site.

 

Comment les entreprises perçoivent le suivi des consommations ?

Le plan de comptage et le suivi via un logiciel est perçu comme coûteux et très complexe. Il y a énormément de produits sur le marché et les entreprises ont du mal à définir leurs besoins ce qui conduit dans certains cas à des solutions inadaptées.

Il y a encore énormément d’aide à apporter aux entreprises pour traiter ce point car c’est un outil indispensable pour le responsable énergie dans la démarche de maîtrise de l’énergie de son site.

 

Le mot de la fin ?

Entreprises, vous avez tout à gagner à vous engager dans une démarche d’économies d’énergie. D’abord réduire votre charge énergétique et gagner en compétitivité mais aussi fédérer vos salariés autour d’un projet d’intérêt commun : la transition énergétique ! Il y a toujours des économies d’énergie à faire dans une entreprise, d’abord de nombreuses actions sans investissement (traque de fuite d’air comprimé, régulation, dégivrage des condenseurs, etc.) puis avec la mise en place d’un plan de comptage par exemple des actions plus poussées avec de grosses économies à la clef !

 Et comme le disait Aristote : « Le commencement est toujours plus que la moitié de l’objectif » alors lancez-vous !

Vous aimerez aussi

Contrairement au secteur résidentiel, les économies d’énergie en milieu industriel ne présentent pas...

Dans mes projets avec les industriels, je rencontre régulièrement des alternants énergie. Il y a...

La mise en œuvre et le maintien d’un plan de comptage de l’énergie dans l’industrie demandent de la...

Laisser un commentaire